Marie-Laure Chalaron

MARIE-LAURE CHALARON

(Présent, Passé, Futur) Presses Universitaires de Grenoble

Il y a ceux qui ont faim

Il y a ceux qui ont peur

Il y a ceux qui ont froid

et ceux qui ont l’amour

Et ceux qui ont le rêve

Et ceux qui ont la vie

Il y a ceux qui sont seuls

Il y a ceux qui sont vieux

Il y a ceux qui sont loin

Ceux qui sont amoureux

Et ceux qui sont heureux

Et ceux qui sont chanceux

Et il y a aussi

Tous ceux qui font la guerre

Tous ceux qui font l’amour

Tous ceux qui font les fous

Et il y a aussi les autres


MONSIEUR BONHOMME

Monsieur Bonhomme lisait

Un immense journal

Le soir tombait

Le fauteuil était confortable

Monsieur Bonhomme s’est endormi

Le vent s’est levé

La fenêtre s’est ouverte

Monsieur Bonhomme dormait

Le vent est entré

Le journal s’est animé

Monsieur Bonhomme dormait

Le vent a insisté

Le journal s’est gonflé

Monsieur Bonhomme s’est envolé


TU PARLAIS

Tu parlais

Je n’écoutais pas

Tu pleurais

Je n’entendais pas

Tu souriais

Je ne voyais pas

Tu es partie

Je n’ai pas compris

Tu souffrais

Je ne savais pas


JE VOUS CHERCHE

Je vous cherche

Je vous trouve

Je vous aime

Je vous garde

Je vous regarde

Je vous écoute

Je vous aime

Je vous garde

Vous me quittez

Vous m’oubliez

Je vous pardonne

Je vous aime


QUI VOUDRA POURRA

Qui voudra pourra

Qui pourra paiera

Qui paiera aura

Qui aura donnera

Qui donnera rira

Qui rira vivra


LES ROSES DE DEMAIN

Les roses de demain

Seront vertes de rage

Les chansons de demain

Feront un bruit d’acier

Les vieillards de demain

Auront la peur aux yeux

Les enfants de demain

Riront encore un peu