Les cellules d’accueil

(actualisé le )

CAHIER DES CHARGES DES CELLULES D’ACCUEIL

A L’organisation en amont

1- L’IMPLANTATION GÉOGRAPHIQUE DE LA CELLULE D’ACCUEIL

Plusieurs établissements sont identifiés dans chaque département à la rentrée 2004 selon une répartition équilibrée et évolutive d’année en année en fonction des besoins.Il est important de rappeler que les finalités de la cellule d’accueil visent un positionnement du jeune après évaluation diagnostique de son niveau scolaire et linguistique. Il doit aboutir à une affectation rapide dans une classe.

2- LES CONDITIONS MATÉRIELLES

Il convient de pouvoir disposer de locaux adaptés, deux à trois salles disponibles qui pourront servir de salle d’attente, de salle de réception pour les familles et de salle de passation pour les tests. On peut penser qu’un confort minimum (sièges en quantité suffisante dans la salle d’attente) et qu’un minimum de convivialité pourront faciliter ce moment important dans l’approche du jeune de notre système scolaire. Il est de même souhaitable de pouvoir disposer d’une photocopieuse pour remettre à la famille un double de l’évaluation, d’un fax pour transmettre les informations à l’inspection académique et d’une ligne téléphonique pour les rendez-vous. Un ordinateur portable permettra d’obtenir une lisibilité plus large du nombre de places disponibles par une liaison Internet mise en place avec les services de l’inspection académique. Il convient enfin de prévoir quelques moyens financiers pour permettre la rémunération des personnels d’accueil (personnels ATOS, secrétaire…) ainsi qu’un budget de fonctionnement pour un matériel de base.

B Les rôles et les missions

1 - L’INFORMATION DES FAMILLES

Une information la plus large possible sur l’ouverture des cellules d’accueil doit être diffusée aussi bien vers les partenaires institutionnels qu’associatifs..

2 - LES ACTEURS ET LEURS MISSIONS

    • Les maires

Les maires constituent un relais indispensable ;il appartient donc aux antennes départementales du CASNAV de diffuser l’information de l’ouverture des cellules auprès des services scolaires municipaux sous la forme d’un courrier pour susciter un encart dans la presse mensuelle municipale et d’un affichage en mairie. On rappellera à cette occasion que le dispositif concerne les jeunes âgés de 11 ans et plus.

    • L’inspection académique et le CASNAV

L’inspection Académique et ses services ont la responsabilité d’organiser l’ouverture des cellules d’accueil.

Le relais départemental du CASNAV par sa connaissance du dossier doit contribuer à apporter toutes les informations et toutes les aides dont il dispose aux acteurs de terrain. Il recherche la complémentarité des compétences des personnels d’orientation et d’enseignement.

    • Les établissements, les enseignants

Sous la responsabilité du chef d’établissement, les établissements ont la charge de recevoir dans les meilleures conditions la population des nouveaux arrivants.
Ils mettent à la disposition des acteurs du dispositif tous les moyens nécessaires à cette mission.
Les professeurs de CLA évaluent le niveau scolaire des jeunes en langue française et en mathématiques avec les outils fournis par le CASNAV à l’établissement d’accueil.

    • Les conseillers d’orientation psychologues

Ils accueillent et positionnent le jeune par rapport à son cursus d’étude d’origine. Pour ce faire, ils évaluent la scolarité antérieure de l’élève et sont parfois conduits à le tester dans sa langue d’origine avec des outils appropriés. Ils apprécient son projet, son désir de poursuite d’étude ou de formation professionnelle.

    • La Mission générale d’insertion de l’Education nationale

La participation de la Mission Générale d’Insertion sera sollicitée pour répondre à la demande de jeunes de plus de 16 ans restant sans solution.

3 LES MODALITÉS DE FONCTIONNEMENT

Les lieux d’implantation des cellules sont identifiés très clairement. Il s’agira d’un établissement scolaire du second degré ou d’un Centre d’Information et d’Orientation selon la décision conjointe de l’inspection académique et du CASNAV. Leur nombre et leur répartition sur le territoire répondront aux besoins de la population.

L’ouverture des cellules d’accueil coïncidera avec la rentrée scolaire.
Le département décidera ou non de prolonger le fonctionnement des cellules. Un planning des inter ventions des différents personnels sera préparé et prévoira une liste de suppléants.

La collaboration entre les professeurs de CLA et les conseillers d’orientation psychologues assurera l’efficacité de ce travail très fructueux et constituera une excellente capitalisation des savoir-faire.
Chaque établissement d’accueil disposera d’une personne ressource (secrétaire et, ou personnel d’accueil) qui prendra les rendez-vous, accueillera les familles et les dirigera dans les locaux.

4 L’ACCUEIL DES FAMILLES

L’accueil des familles commence par la prise de rendez-vous. Cette étape est généralement confiée au personnel d’accueil de l’établissement qui sera associée à l’information diffusée à tous les intervenants des cellules d’accueil.A ce moment, plus la prise de renseignements sera précise (nom, prénom, âge, adresse ) meilleur sera le contact avec l’équipe d’évaluation. Cet accueil se poursuit le jour de la venue de la famille qui sera dirigée vers la salle d’attente. On profitera de l’entretien pour contrôler l’identité du jeune, identifier l’existence de son référent parental, cerner son parcours antérieur, familiariser la famille avec le système scolaire français et exposer les conditions de la scolarisation.

5 L’ENTRETIEN ET L’ÉVALUATION AVEC LE JEUNE

L’entretien avec le jeune comporte deux volets.

Il est tout d’abord reçu par les conseillers d’orientation psychologues qui l’accueillent et le positionnent éventuellement dans sa langue d’origine.
Puis, les professeurs de classe d’accueil, tenteront, selon son profil scolaire, d ’approfondir l’évaluation par la passation de tests de niveau en langue française et en mathématiques à l’aide des outils mis à leur disposition.

On consacrera de 45 minutes à 1h 30 à cet entretien, suivi d’une courte concertation entre professeurs et conseillers d’orientation psychologues.

6 TRAITEMENT DES INFORMATIONS RECUEILLIES

Pour chaque élève, on constituera un dossier ou une fiche individuelle qui sera transmis soit directement, soit par le biais de l’inspection académique aux établissements et aux enseignants des CLA ; une copie sera également adressée aux CIO concernés. Les propositions d’affectation sont transmises chaque soir à l’IA sous forme de tableau (ci joint) par fax ou par messagerie électronique. L’affectation d’un élève se fera par les services de l’IA sur proposition de la cellule d’accueil. Il conviendra de respecter un délai raisonnable ( huit à quinze jours ) entre la réception du jeune dans la cellule d’accueil et son arrivée dans la CLA.

C Les Outils

Chaque cellule d’accueil devra disposer d’un dossier d’évaluation qui comprendra :

  • Les fiches navettes individuelles destinées à la liaison IA-CASNAV-CIO-établissement
  • Mieux connaître pour mieux scolariser (ONISEP d’Alsace : Monique Charpentier) Un document de positionnement des systèmes scolaires étrangers et français ; Tests de Mathématiques en 27 langues
  • Le kaléidoscope polyphonique, Ginette Francequin, Coordinatrice (INETOP) 3 textes traduits en 33 langues suivis de questions de compréhension
  • Passerelles en 15 langues " cycles 2 et 3, Nathalie Deruguine et Jean-Charles Rafoni, CRDP + 15 autres langues sur le site de VEI - Ville Ecole Integration
  • Maths sans paroles " cycles 2 et 3, Jean-Charles Rafoni, Scéren CNDP
  • Une batterie de tests multiples et différents pour assurer l’authenticité des réponses.