CASNAV de l’académie de Versailles
Élèves arrivant de l’étranger et enfants du voyage
Site de l'académie de Versailles

Accueil > PÉDAGOGIE > Premier Degré > Accueillir et scolariser un jeune nouvel arrivant en classe (...)

Accueillir et scolariser un jeune nouvel arrivant en classe ordinaire

dimanche 15 février 2009 par Catherine Fargeas Formatrice CASNAV de l’Essonne

1° degré CLIN Classes d’initiation

CASNAV 91

ACCUEILLIR ET SCOLARISER UN JEUNE NOUVEL ARRIVANT

" EN CLASSE ORDINAIRE"

Quelques pistes de travail

Document produit par Sylviane CHAULEY, Aurélie TASSEL, Jean-Luc STAGNOL, Catherine FARGEAS, Christine FERON, enseignants de CLIN Joelle PLANTADE, Conseillère pédagogique

au CASNAV de l’Essonne

Sommaire

I Accueillir l’enfant et sa famille

1 Situer l’enfant dans son histoire personnelle

2 Présenter l’école et son fonctionnement

II Evaluer les acquis de l’élève non francophone

1 Mathématiques

2 Lecture

III Quelques pistes pour enseigner en "classe ordinaire".

1 Organisation

2 Communication avec l’élève

3 Situations d’apprentissage

4 Programmation Page 9

5 Matériel pédagogique et bibliographie

IV Ressources

I Accueillir l’enfant et sa famille

1 Situer l’enfant dans son histoire personnelle

Prendre contact avec la famille (si possible avant d’accueillir l’enfant) de façon à obtenir des renseignements de trois types :

- des renseignements relatifs à l’état de santé, à la religion, à la culture d’origine qui peuvent se révéler importants et que l’enfant ne pourra fournir dans l’immédiat.

- des renseignements concernant le cursus scolaire antérieur, ce qui facilitera la mise en place de l’évaluation-diagnostic. Il convient parfois de relativiser les dires des parents : l’enseignement connaît de graves crises dans certains pays.

- le nom de la (ou des) langue(s) parlée(s) par l’enfant, le nom des langues étudiées à l’école, de façon à pouvoir se renseigner sur le principe de fonctionnement de cette langue et, repérer, pour mieux les prévenir, les éventuelles difficultés que l’enfant pourrait rencontrer tant sur le plan phonétique que syntaxique.

2 Présenter l’école et son fonctionnement

Lors de ce premier contact, il est nécessaire de faire visiter les locaux, d’expliquer le fonctionnement de l’école française en général et de l’école où l’enfant va être scolarisé en particulier. Voici quelques pistes :

- le calendrier scolaire (jours et heures d’ouverture, vacances, jours fériés…)

- le principe de fonctionnement de la CLIN (s’il y en a une) en structure ouverte, et l’évolution progressive vers une intégration totale dans la classe de l’élève

- le programme de la classe, et particulièrement les différentes disciplines

- la liste du matériel dont l’élève aura besoin (cartable, trousse, nécessaire de piscine…)

- rappeler le principe de gratuité de l’enseignement

- le système de suivi et d’évaluation de l’élève (en appui sur le livret d’évaluation que l’on pourra faire visualiser, par exemple)

- la communication avec les familles (fréquence et modalités de rencontre, cahier de liaison, réunions et autres actions mises en place par l’école)

- le système de représentativité des délégués de parents d’élèves

- les conditions et les modalités d’inscription à la cantine, à l’étude, à l’aide aux devoirs ou tout autre action périscolaire mise en œuvre

Il sera difficile pour les familles de mémoriser l’ensemble de ces très nombreuses informations. Des actions ultérieures devront être envisagées pour rendre l’école française plus lisible, impliquer les parents dans la valorisation de la construction des savoirs. A noter : En fonction des habitudes culturelles, les représentations des possibilités et des modalités des relations avec "le maître" et l’école sont différentes.

Quelques outils disponibles au CASNAV

- Annuaire du Réseau d’écoute, d’Appui et d’Accompagnement des Parents de l’Essonne (REAAP 91).

- Guide des droits et des devoirs des parents. Edition juin 2001. Edition : Préfecture de l’Essonne et Conseil général.

- La réglementation : Scolarisation et intégration des enfants d’origine étrangère. Guide à l’usage des chefs d’établissement, enseignants, intervenants socio-éducatifs… Edition : CASNAV de l’Essonne et SSAE de l’Essonne.

- Une approche interculturelle des familles : Cassettes vidéo et brochures "L’école au cœur de la vie". Edition : ONISEP. (sous titrées en français, différents scénarios en fonction des cultures . Français, arabe, turc, tamoul, soninke).

- Mieux connaître pour mieux scolariser, IA de Strasbourg : Schéma simplifié du système scolaire de 40 pays.

- Les langages de l’humanité, Michel MALHERBE, collection bouquins, Robert LAFFONT. Descriptif succinct du fonctionnement de 3 000 langues. Index des langues parlées dans tous les pays du monde.

- Analyse contrastive des principales langues en présence dans les écoles maternelles du REP de Grigny : applications pédagogiques. Document produit par les enseignants des écoles maternelles de Grigny, la circonscription de Savigny et le CASNAV de l’Essonne.

II Evaluer les acquis de l’élève non francophone

1 Mathématiques

- L’évaluation des compétences mathématiques permet d’entrevoir le niveau scolaire de l’élève. Il est à mettre en regard avec son cursus scolaire antérieur.

A noter : La France est un des rares pays où l’on enseigne la géométrie à l’école primaire. De nombreux enfants nouvellement arrivés n’ont jamais abordé ces notions.

Outils disponibles au CASNAV

- Maths sans paroles, Jean-Charles RAFONI, CRDP Versailles Tests par niveau de classe et par domaine mathématique.

- Mieux connaître pour mieux scolariser, IA de Strasbourg Tests pour le cours élémentaire et le cours moyen, par domaine mathématique. Les consignes sont écrites dans 27 langues. Un tableau de correspondance en langue étrangère permet de valider les résultats. Cet outil convient aux enfants lecteurs dans leur langue d’origine.

2 Lecture

a) Pourquoi évaluer la lecture en langue d’origine ?

L’évaluation des compétences de lecteur en langue d’origine permet de cibler les apprentissages à envisager avec l’élève.

b) Produire du sens à partir des résultats

- Si l’élève est non lecteur, il conviendra de l’aider à construire des compétences de lecteur en général (motivation, rôle et sens de l’écrit, correspondance graphie/phonie etc.) et de lecteur en langue française, en particulier (décodage, encodage).

- Si l’élève est lecteur dans sa langue d’origine, il conviendra de l’aider à comprendre et produire en langue française écrite :

- Il peut maîtriser l’alphabet latin : lui donner les clefs des correspondances graphie/phonie du français.

- Il peut maîtriser un autre alphabet à fonctionnement syllabique : les processus d’encodage et décodage sont proches.

- Il peut maîtriser un alphabet qui ne fonctionne pas de cette façon : il faudra l’aider à comprendre le principe de la combinatoire.

Outils disponibles au CASNAV

- Bilan jeune rejoignant, FAS. Quatre images séquentielles à mettre en regard de quatre phrases ou quatre paragraphes en portugais, arabe et turc.

Conseils : - Demander à l’élève, s’il l’accepte, de lire un passage à haute voix. Cela donne une idée d’éventuelles difficultés de déchiffrage et/ou de la fluidité de la lecture. - Vous pouvez solliciter l’aide de l’Enseignant de Langue et Culture d’Origine pour une évaluation plus précise (s’il y en a un dans votre secteur).

III Quelques pistes pour enseigner en "classe ordinaire"

1 Organisation

- Faire une place à l’élève dans la classe, proche de l’aire où l’enseignant est le plus disponible, à côté d’un camarade tuteur.

- Intégrer l’élève dans les activités de la classe où le non verbal est mobilisé (il ne s’exprime pas immédiatement en français, il écoute, il regarde, il fait des hypothèses). Ne pas oublier les sorties scolaires.

- Recourir à des enfants ayant la même langue en cas de nécessité.

- Utiliser toutes "les personnes ressources" disponibles pour favoriser l’intégration des enfants non francophones, les aider dans leur travail : - Pendant le temps scolaire : aides-éducateurs, RASED, parents d’élèves etc. - Hors temps scolaire : personnel d’animation du temps de cantine, aide aux devoirs, clubs culturels ou sportifs, etc.

- Envisager également la mise en place d’un tutorat, avec deux ou trois enfants volontaires, chacun ayant une tâche et un secteur d’intervention bien défini : classe, récréation, cantine …

2 Communication avec l’élève

- S’adresser à l’élève à proximité pour le mettre à l’aise.

- Lui parler en français : penser simplement à lui parler en situation, en s’aidant de supports concrets (privilégier les situations vécues de manipulation et d’expérimentation, les objets réels, les photos ; éviter les dessins car les représentations sont souvent culturellement connotées et sources d’erreurs).

- Lui parler normalement, mais en soignant son articulation, avec un débit plus lent les premiers mois ou quand on aborde quelque chose de nouveau.

- Accepter l’idée qu’il faut un temps plus ou moins long pour construire des compétences de communication satisfaisantes. De nombreux paramètres interviennent : motivation de l’enfant, âge, langue d’origine, compétences scolaires etc.

- Se rappeler que, dans le contexte de l’apprentissage d’une langue seconde, la compréhension précède la production et qu’une période pendant laquelle il ne parle pas ou peu n’est pas anormale.

- Comme il est plus facile de comprendre et de parler en situation, multiplier les moments de communication en EPS, technologie, arts plastiques, autour d’un album, d’un jeu de société.

3 Situations d’apprentissage

- Faire participer l’élève à toutes les activités où la langue écrite n’est pas la seule entrée possible : Mathématiques (numération, techniques opératoires, pour certains : résolutions de problèmes, géométrie) ; Sciences, histoire et géographie suivant degré de complexité, situation d’expérimentation ou non…) ; EPS ; Jeux de société ; Arts plastiques ; Apprentissage de chant et de comptine ; Ecoute de récits courts.

- Dans de nombreuses situations pédagogiques, surtout au début, un accompagnement de l’élève s’impose : amorcer avec lui le travail, lui donner un exemple qu’il peut comprendre. Tout dépend du passé scolaire qu’il a vécu et des méthodes de travail qu’il a déjà expérimentées.

- Au cours de l’année et en fonction de la progression de l’élève, il faut oser lui proposer certaines activités destinées à la classe mais qui à première vue semblent "trop difficiles pour lui". Certains aménagements sont parfois possibles : être moins exigeant, ne traiter qu’une partie du travail, adapter la consigne ou l’exercice…

4 Programmation

- Créer dans la classe ou dans l’école "un coin-géographie" regroupant différents outils (planisphères, cartes, globes terrestres, panneaux et/ou tables d’exposition) et permettant d’une part de situer la France ainsi que les pays d’origine des enfants, et, d’autre part de mettre en valeur des éléments (objets réels, photos, dessins…) des cultures françaises et étrangères.

- Apprendre des contes, des chants, des danses, des recettes de cuisine, la géographie, l’histoire, etc. de son pays d’origine et de la France.

- Etablir une programmation regroupant du français langue étrangère (langue de communication) et du français langue seconde (langue des apprentissages scolaires).

- Se fixer des objectifs

Communicationnels

Prendre et rompre le contact - Se présenter - Faire connaissance - Demander de l’aide - Refuser Remercier - Demander une autorisation ..
.
Culturels

L’école française - Les repas français - Son quartier ...

Phonétiques

Etre exigeant sur sa prononciation et vigilant sur celle de l’enfant

Lexicaux
Rester simple mais précis, penser à utiliser systématiquement les déterminants

Syntaxiques (points importants)

La différenciation des pronoms personnels sujets, des temps des verbes, la complexification des phrases, l’ordre SVC de la phrase simple déclarative, les variations liées au genre, au nombre, à la personne et perceptibles à l’oral, les marques de la négation et de l’interrogation etc.

Quelques pistes de travail avec un non francophone nouvellement arrivé en France

L’élève doit être rapidement capable de

  • S’orienter dans l’espace scolaire :

l’école( le préau, la cour, les toilettes, la classe, la BCD, la cantine, le couloir, le bureau du directeur)
la classe (regarde le tableau, va au tableau, assieds-toi...)

  • Se repérer dans le temps scolaire : aujourd’hui, hier, demain, il y a de l’école, il n’y a pas d’école, ce matin, cet après-midi...
  • Prendre et rompre le contact

les possibilités (Bonjour Madame ; salut Anne !)
les impossibilités (salut Madame !)

  • Identifier le matériel avec lequel il travaille : le cartable et son contenu (le cahier rouge,le livre de maths, le stylo bleu...)
  • Identifier les personnes de l’école : nom et fonction, à qui doit-on s’adresser si...pour...
  • Comprendre ce qu’on attend de lui : travail sur les consignes
  • Suivre les cours de mathématiques : numération, matériel spécifique, symboles, signes, opérations, vocabulaire particulier...
  • Exprimer ses besoins, ses manques, sa compréhension...

MAIS AUSSI...

    • Savoir parler de sa famille, du corps (en rapport avec l’EPS), de la maison.
    • Faire connaître sa classe et son travail scolaire à sa famille.
    • Apprendre à lire et à écrire en français.

- Comprendre et produire des histoires, des contes, des poèmes, des comptines, des chansons, etc.

    • Matériel pédagogique et bibliographie
      • matériel de base
      • Un baladeur et au moins deux cassettes audio :1 pour la production orale, l’autre pour la compréhension (utilisable à la maison, dans la classe, à l’étude, etc.)
      • Les manuels scolaires de la classe.
      • Un livret d’évaluation : le même que les autres élèves, ajouter un feuillet pour les aménagements nécessaires concernant la maîtrise des langages par exemple.
      • Un outil référent pour la lecture : manuel ou support clair confectionné avec l’élève.
      • Un cahier ou classeur référent pour : les personnes de l’école, un imagier légendé du matériel scolaire, l’alphabet, les correspondances des quatre écritures (minuscule et majuscule, cursive et script), les signes, les symboles mathématiques et leur formulation en français, l’écriture littérale des nombres, le nom des couleurs, l’emploi du temps, les consignes.
      • Un dictionnaire simple du type CP, où les mots sont expliqués en contexte.

Méthodes de Français langue étrangère consultables en s’adressant au CASNAV

Farandole 1et 2 : méthode de Français langue étrangère pour les 7-9ans.Les thèmes proposés correspondent à l’univers scolaire et culturel des écoliers français.
Alex et Zoé 1 : méthode de français langue étrangère à partir de 7 ans. Parution en 2001.
Bien joué 1 et 2 : méthode de français langue étrangère pour préadolescents. Le passage à l’écrit nécessite un bon niveau de scolarisation.
c) Méthodes de français Langue seconde consultables en s’adressant au CASNAV

OLE 1 et 2. Editions du Phare. Distribution en France : Le catalogue francophone. Méthode québécoise prévue pour les migrants, construite autour de projets de classe. Différenciation prévue lors du passage à l’écrit. Un peu de lexique à modifier.
d) Grammaire du français langue étrangère :

Pour l’enseignant : Grammaire pour l’enseignement du FLE, G-D de Salins, Didier/Hatier.
Pour les élèves : Apprendre la grammaire dès la maternelle, RETZ. Jeux de cartes pour favoriser la production orale.
- Grammaire pratique du français en 80 fiches. Hachette livre FLE

- Collection Mise en pratique, Aküz, Bazelle, Bonenfant, Flament,Motiot, Renaudineau, Hachette livre FLE :

- Exercices de grammaire en contexte (niveau débutant et intermédiaire).

- Exercices de vocabulaire en contexte (niveau intermédiaire. Le niveau débutant n’existe pas).

- Exercices d’oral en contexte (niveau débutant et intermédiaire).

- Premiers exercices de grammaire, S Dupré la Tour, G.D de Salins, Hatier/Didier. -

- Exercices de grammaire française, Yves Loiseau, Régine Mérieux, cahier débutant, Didier.

e) Logiciels spécialisés

- Salut ça va, Initiation au Français. Hachette multimedia.

- Apprenez le français, EuroTalkinteractive, TalkNow, Jerico.

- Améliorez votre écoute et votre discours, Français, World Talk, EuroTalkinteractive, Jerico.

- Parle-moi français, niveau débutant/intermédiaire, Auralog.

f) Jeux :

- Différents jeux chez ELI distribués par Attica

g) Dictionnaires :

- Dictionnaire visuel pour tous, Gallimard jeunesse.

- Les imagiers de La classe maternelle.

- Larousse des débutants CP/CE1.

- Imagiers du Père Castor.

- Les mots des 4 saisons, Magnard. IV Liaison CLIN/Classe

- Bilan régulier entre les enseignants pour :

- Adapter le travail de la CLIN aux projets de classe, le travail de la classe aux projets de la CLIN (programmations complémentaires)

- Donner à l’élève des référents communs (cahiers outils, mots clés en lecture, etc.) - Faire le point sur les acquisitions

- Ajuster la programmation et l’emploi du temps de l’élève en fonction de ses progrès - Aider l’élève à mettre en relation les apprentissages effectués dans la classe et dans la CLIN

V Ressources

CASNAV de l’Essonne CDDP 110 place de l’Agora BP 163 91 006 EVRY Tel : 01 69 91 17 73 Fax : 0160 91 76 23

Mail : joelle.plantade@ac-versailles.fr

- Site du CASNAV de l’Académie de Versailles : http://www.ac-versailles.fr/pedagogi/casnav

- Sites des autres CASNAV

- Le site internet de la fédération internationale des professeurs de français http://www.fipf.com http://www.fdlm.org

- Les adresses suivantes ont été relevées, ainsi que les annotations qui les accompagnent, sur le site : http://www.cafepedagogique.net

- CLICNET : Plus de 400 ressources pédagogiques virtuelles directement utilisables dans les cours de langue français langue étrangère et français langue seconde. Pour chacune d’entre elles, vous trouverez un descriptif et la mention du niveau de langue requis. http://www.swarthome.edu/Humanities/clicnet/fle.html

- LE BOUCHE A OREILLE : Textes littéraires classés par thème, fiches de grammaire. http://perso.wanadoo.fr/bouche-a-oreille/

- ZERO DE CONDUITE : exercices interactifs FLE (Cliquez sur l’icône FLE). http://zero-de-conduite.com

- POLAR FLE : Apprendre le français avec l’inspecteur Roger Duflair par Thierry Perrot. Un parcours interactif parsemé de questions de vocabulaire et de compréhension. http://www.polarfle.ovh.org

- PEINTURE FLE : Apprendre et pratiquer le français en peinture. Des exercices à partir de tableaux. http://peinturefle.ovh.org/

- ESPACE PEDAGOGIQUE FLE : Par François Mangenot avec une équipe du CUEF et du département de FLE de l’université Stendhal-Grenoble3. Des "cyberbalades" pour découvrir la région, avec des exercices interactifs, et des ressources pour les enseignants, notamment des scénarios d’exploitation pédagogique de logiciels, de cédéroms ou d’Internet, ainsi qu’une substantielle sélection de liens. http://www.u-grenoble3.fr/espace pedagogique/index.htm

- MINISTERE DE LA CULTURE : Une synthèse des principales informations concernant le FLE à l’intention de ceux qui désirent se spécialiser en français langue étrangère, soit enseigner en France ou à l’étranger. http://culture.fr/culture/dglf/politique-langue/frcs-lang-etrang.html

PORTAILS

- La porte des Lettres-FLE : http://portail.lettres.net/p fle.html - Franc-parler.org : http://www.franc-parler.org/franc-parler/

- Sitographie : un portail à l’attention des enseignants et des étudiants de FLE : http://members.aol.com/tlebeaup/index/

- Le site des associations de FLE : http://perso.club-internet.fr/fleasso/

- PATROCLE http://home.worldnet.fr/ patrocle/homepage4.html

- FRANCOFIL : une importante sélection de sites, ressources pédagogiques, linguistiques, littéraires, formatives et mêmeadministratives qui seront utiles à tous ceux qui enseignent la langue française à des non-francophones : http://www.francofil.net/fr/fle_fr.html

- PAGEFLE : liste de discussion des profs de FLE : http://groups.yahoo.com/group/pagefl/join


Contact | | Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
CASNAV de l’académie de Versailles – Académie de Versailles
Responsable : Mme Hélène Demesy